Bois et végétaux

Déchets Bois & végétaux

DEEE

Papier & carton

Plastiques

Verre

Fer & métaux ferreux

Déchets inertes

Textile

DIB

VHU

DEA

Glossaire

Glossaire - DEEE

> Voir le glossaire

Chiffres clés

Plastique-pétrole

> Voir tous les chiffres clés

Les déchets dits ‘verts’

Matières végétales issues de l’exploitation, de l’entretien ou de la création de jardins ou d’espaces verts publics et privés ainsi que les déchets organiques des activités horticoles professionnelles ou municipales, à l’exception des supports de culture.

Un enjeu vital pour notre environnement

 La revalorisation des végétaux, du bois et du carton représentent un enjeu essentiel.

Réceptionnés sur les sites de traitement, les déchets de bois comme les déchets verts sont triés, puis broyés suivant différents calibres.
Les impuretés comme le fer, les non ferreux, les pierres, les plastiques ou le verre sont ensuite éliminées. 

Cadre réglementaire

Les déchets de bois ne sont pas soumis à une réglementation spécifique et dépendent de la réglementation générale sur les déchets. Ils sont considérés comme non dangereux, sauf s’ils sont souillés par des produits dangereux. Ils doivent alors être éliminés dans les filières adaptées.

Les seuls modes de valorisation autorisés sont la réutilisation, la valorisation matière, la valorisation énergétique. L’envoi direct en décharge, l’incinération sans récupération d’énergie tout comme le brûlage à l’air libre sont interdits.

Les déchets de bois sont classés en trois catégories : (2)

  • Classe A : la biomasse : Cette catégorie regroupe tous les bois issus de la transformation primaire du bois ou non traités : copeaux, palettes non traitées, etc … ;
  • Classe B : Ce sont des déchets de bois qui ont été traités par des produits peu dangereux ou contenant une faible quantité d`adjuvants : poutres, bois de palettes traitées, déchets de panneaux de particules à base de bois ;
  • Classe C : les bois traités ou fortement adjuvantés.

Seuls les bois généralement issus de la biomasse ou des DIB ne contenant aucune substance chimique ou faiblement adjuvantés (classe A) sont potentiellement recyclables.

Les déchets issus de la classe B sont incinérables avec valorisation énergétique si un traitement de fumée adapté est mis en place, mais peuvent également subir une valorisation matière sous réserve d’un conditionnement spécifique.

Les déchets de classe C ne sont pas valorisables et suivent la filière de traitement des déchets dangereux.

Source : www.trinov.com

Une source d’énergie au potentiel considérable